L’ADEQUATION PORTEUR.SE – PROJET (1° Etape de la création d’entreprise)

Lorsque vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale, avant même de parler d’étude de marché, de moyen de financement, de statut juridique, la première chose à faire est de réfléchir à ce que l’on appelle « l’adéquation Porteur.se/Projet ». Concrètement, il s’agit de valider votre compatibilité avec votre projet.

C’est souvent une étape qui passe à la trappe et qui est pourtant une des plus importantes du processus de création. Car c’est elle qui vous permettra de construire le début d’une crédibilité auprès de vos futurs partenaires, de vous mettre en confiance, et surtout, d’éviter de vous lancer la tête baissée dans un projet qui était d’emblée voué à l’échec

Le premier facteur de réussite d’une entreprise, c’est son.sa dirigeant.e … 

 

Lorsque vous êtes créateur.rice d’entreprise, vous êtes non seulement le cerveau du projet, mais également son carburant, et la première impression que nous avons d’elle. Et si l’on en croit la citation d’Henri Jeanson : « La première impression est toujours la bonne, surtout quand elle est mauvaise », mieux vaut donc ne pas négliger cette première impression.

Vous n’en êtes pas encore convaincu ?

Remettre au goût du jour le slip ? C’est une idée qui vous paraissait aberrante ? Guillaume Gibault en a pourtant fait le pari en créant « Le Slip Français ». Pari hautement réussi, prouvé par son très beau succès et son implantation à l’étranger. Et cela n’est pas dû au produit en lui-même, qui n’avait rien d’innovant, mais bien à Guillaume et sa vision.

Il est donc important dans un premier temps, avant même de se projeter dans votre activité, que vous réfléchissiez et travailliez sur vous. Questionnez-vous sur :

VOUS : votre singularité, vos expériences, vos goûts, vos compétences et lacunes, votre vision du monde …

VOS MOTIVATIONS en tant que créateur : être votre propre patron.ne, être indépendant.e, être reconnu.e, gagner de l’argent, innover, avoir un impact positif sur l’environnement …

VOS MOYENS : financiers (un apport de départ offre une crédibilité supplémentaire auprès des financeurs), matériels et immatériels (local, etc.) …

VOS CONTRAINTES : le temps (disponibilité partielle, totale), la santé (capacité à résister à la pression, etc.), le besoin d’un revenu minimum pour vivre, vos engagements légaux vis-à-vis d’un.e employeur.se, vos contraintes familiales (la compréhension des enjeux par votre conjoint(e), la présence ou non de son soutien, etc.)

… Et l’adéquation qu’il.elle a avec son projet 

 

Maintenant que vous avez travaillé sur vous, c’est au tour de votre projet d’être questionné. Réfléchissez sur :

VOTRE PROJET : sa singularité, sa genèse, le revenu que vous pouvez espérer percevoir de cette activité …

L’OBJECTIF GENERAL de votre projet : croître et générer du profit, vendre votre activité dans 3ans, être une référence nationale ou internationale …

LES COMPETENCES NECESSAIRES au projet : compétences humaines, techniques, commerciales, juridiques, financières, stratégiques …

LES MOYENS NECESSAIRES au projet : besoins matériels, financiers, humains …

 

Vous pouvez maintenant identifier les écarts existants entre chaque élément :

  • Vous et les compétences nécessaires au projet
  • Vos motivations et l’objectif général du projet
  • Vos moyens et contraintes vs. votre projet et les moyens qui lui sont nécessaires

Puis, définir les possibilités (ou non) de les résorber (embauche, sous-traitance, formation, etc.), de manière réalisable.

 

Prenez bien le temps de réaliser chaque étape, et d’analyser tous les éléments qui peuvent être concernés par cette liste (sentez vous libre de la compléter à votre manière).

Alors pourquoi voulez-vous créer cette entreprise ? Êtes-vous prêt à accepter certains sacrifices (en terme de temps, mais également en terme d’argent), pouvez-vous pallier les écarts analysés plus haut de manière réalisable … ?

Si c’est le cas, ne manquez pas notre prochain article sur la création d’entreprise: “la première étape de l’étude de marché”.

Et n’oubliez pas, vous êtes la réussite de votre projet

 

Et si vous n’êtes pas encore sûr.e de vous, que vous cherchez encore une idée solide mais que vous n’avez pas la bonne méthode pour trouver, nous vous proposons de suivre cette méthode japonaise originale : IKIGAI.

Elle vous permettra de faire le point sur ce que vous aimez faire, ce pour quoi vous êtes doué.e, ce pour quoi vous pouvez être payé.e et ce dont le monde a besoin, afin de trouver l’équilibre entre votre passion, profession, mission et vocation.

Source : http://www.oser-rever-sa-carriere.com

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter une vidéo explicative :

Toute l’équipe Hauts de Garonne Développement se tient à votre disposition pour vous aider dans toutes vos démarches de création et de développement d’entreprise.

N’hésitez pas à nous contacter.

 

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.